TRIPEL MANDAAL | Ale Blonde | 8,0 à 9,0 % Alc. vol. | 25 à 30 IBU | 15 à 20 EBC

Une Ale blonde inspirée des tripel, de tradition belge. Le terme Tripel voudrait, dans la légende flamande et néerlandaise, que sa fabrication nécessite trois fois plus de grain qu’une blonde classique. Dans la réalité, il n’en faut « que » deux fois plus, mais c’est déjà de quoi garantir une bière forte, intense, avec un grain présent, balancé par un houblonnage délicatement dosé. Une expérience qui surprendra, puis fera tendre l’autre joue!

Coté Technique : Là ou l’on peut se contenter généralement de l’utilisation d’un seul malt de base, nous avons utilisé deux malts spéciaux supplémentaires, pour une coloration plus profonde et un peu plus de complexité.
Un houblonnage avec des houblons classiques allemand, tchèque et français.
Et, dans la pure tradition belge, un « petit » ajout de sucre pour doper les arômes… et le taux d’alcool.
Santé!

Fermentation haute.
Grains : Malts d’orge (Pils, Abbaye, Ruby), Avoine.
Houblons : Hull Melon, Sladek, Strisselspalt.
Ajouts: Sucre de canne blond et Sucre de canne complet.

GWENN HA DU | Ale Blanche | 4,5 à 5,5 % Alc. vol. | 5 à 10 IBU | 5 à 10 EBC

Une ale blanche, mêlant plus de 40 % de  Sarrasin, à du blé et de l’orge.
Trop tôt pour s’aventurer à donner un descriptif plus précis, car la fermentation n’est pas terminée, même si on peut prévoir une bière légère, mais ronde, avec le grain présent, un caractère houblonné très discret, et des arômes floraux.

Prometteuse, et assez éloignée de ce que nous avons pu brasser jusque là.

Côté technique : Un brassin épique, à l’instinct. Le concassage des grains de sarrasin, de petit calibre, donne beaucoup de farine. Résultat : Maische compacte, rinçage long et laborieux, et un moût particulièrement visqueux, façon jus que l’on retire d’une conserve de fruits au sirop.
Pour compliquer le tout, nous avons choisi de mener une (véritable) double fermentation utilisant deux levures différentes, afin d’enrichir l’apport en esters. Une première pour la brasserie! La première fermentation est exécutée avec une levure faiblement atténuante. Puis la seconde, deux semaines plus tard, est amorcée avec une autre souche de levure un peu plus vorace, pour encore un gros, gros, mois d’activité.
Pas loin de 4 mois auront été nécessaires entre le brassage et le décapsulage de la première bouteille.

Fermentation haute.
Grains : Malt de sarrasin, Malt de blé, Malt d’orge.
Houblons : Saaz.

trois-boucs-v10-2-10-x-15_visuel_hermine_l16014

HERMINE | Witbier (Ale Blanche) | 5,0 à 6,0 % Alc. vol. | 10 à 20 IBU | 5 EBC

Blanche de tradition belge (Witbier), au blé cru, fruitée et épicée, agrémentée de zests d’orange, coriandre et thym citron.

Fermentation : Haute.
Grains : Malt d’orge (Pils), Blé cru, Avoine.
Houblons : Mandarina Bavaria, Saaz, Strisselspalt.
Ajouts : Zests d’orange, Coriandre, Thym citron.

LUDWIG | Lager Blonde | 5,5 à 6,5 % Alc. vol. | 25 à 30 IBU | 10 à 15 EBC

Cette Lager Blonde, avec un léger accent bavarois, dans un style largement diffusé par les principales brasseries industrielles, mêle les saveurs de 3 houblons nobles pour donner une bière nette et … classique.
Un bon choix pour tenter un premier pas dans le monde des bières artisanales.

Fermentation basse.
Grains : Malt d’orge (Vienne, Crystal, Munich).
Houblons : Sladek, Mandarina Bavaria, Strisselspalt.
Prochain brassin : Hiver 2016.